[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web]

Sur le bord, il y avait 2 MAS 36 qui ne servaient que pour les lances amarres ou pour rendre les honneurs, ils tiraient des cartouches feuilletées de 7,5 mm ( cartouches uniquement remplies de poudre propulsive) qui servaient aussi pour lancer les grenades

 

les autres fusils étaient des MAS 49 modifié modèle 56 calibres 7,5 mm (MAS Manufacture Armement de Saint-Étienne)

 

PISTOLET MITRAILLEUR MAT ( Manufacture Armement de Tulle)

 

PISTOLET MAC ( Manufacture Armement de Châtellerault)       

(information Serge Rouger)

  

Grenadeur de sillage — Les grenades, environ 100 kg de TNT, roulent sur deux rails. Elles tombent par gravité dans le sillage du navire. L'explosion est commandée par une vis de réglage de la profondeur d'explosion, ce détonateur se trouve sur le côté de la grenade. Il n’était pas rare que les grenades restent coincées sur leurs rails ! Il fallait tout le savoir-faire d’un missilier pour dégager la grenade. Il sera noté plusieurs accidents graves avec cette arme.


1. Grenade

2. Vis de réglage de la profondeur de l'explosion et détonateur.

3. Mécanisme de mise à feu

4. Cuiller

5. Charge dont l'explosion lance la grenade au loin

Mortier 120 mm - Un mortier est une bouche à feu tirant à inclinaison élevée (plus de 45°), pour effectuer des tirs indirects. La trajectoire courbe, en forme de cloche, du projectile permet d'atteindre un objectif placé derrière un obstacle, qu'un canon ne permet pas d'engager, car la trajectoire de son projectile est tendue.

Le mortier de L’ETOURDI tirait aussi en tir tendu jusqu'a 7 charges en fer à cheval avec une cartouche verte à propulsion à l'arrière du projectile a ailettes

L'énergie produite par le recul est directement absorbée par un frein hydraulique mise en place juste avant le tir et la plate-forme renforcée du navire. L'arme a un tube court lisse, sans rayures. Il est chargé par la bouche, la munition étant mise à feu par une pédale évitant ainsi la mise en danger du chargeur. 


  

Affût de 40 mm - Pièce simple de défense à vue, ce canon équipe des navires dépourvus de radar de conduite de tir. Il est avant tout destiné à l'auto-défense antiaérienne, mais peut également servir contre un but surface ou en appui feu contre la terre. C'est dans ce dernier rôle qu'il fut beaucoup utilisé dans les conflits indochinois et algériens. Plus récemment, dans les années 80, un P400 stationné à Nouméa utilisa sa pièce contre une position abritant des indépendantistes du FLNKS.

  

PA mac 50

FSA 49 56

AA 52

MAS 36 LG

Munition pour mortier de 120 mm

Munition pour canon de 40 mm

Armes légères du bord

  

Munitions

  

2 Grenadeurs de sillage

  

2 Grenadeurs Thornicroft

  

1 Mortier 120 mm plage AV

  

1 canon Bofors de 40mm plage AR

  

1 Canon Bofors de 40mm plage AV

  

Retour page précédente

Chef de la 2ème Division de patrouilleurs

       Armement

Chef de la 2ème Division de patrouilleurs

  

L'ETOURDI escorteur côtier P637


 L'ETOURDI

Plage AR  et les 4 grenadeurs
Grenadeur
Grenadeur babord
tir-au-mortier-de-120
Tir mortier de 120 mm pointer
Tir mortier de 120 mm pointer
Tir mortier de 120 mm
Tir mortier de 120 mm
Tir mortier de 120 mm
tir au mortier de 120- gisement
Campagne pêche golf
PA  mac 50
Mortier de 120 mm
Poste de combat sur la plage avant
Mortier de 120 mm plage AV
Canon de 40 mm plage AR
Poste de combat sur la plage avan
Affût de 40 mm Plage AV
Affût de 40 mm Plage AV
Affût de 40 mm Plage AV
Touchez le pompon